Sorosoro fête ses trois ans et vous emmène en voyage en Inde, en Afrique et dans les Outre-mer !

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Créé au sein de la Fondation Chirac, le programme Sorosoro vole désormais de ses propres ailes et sillonne la planète, caméra au poing, pour participer à la sauvegarde des langues et cultures en danger à travers le monde.

Quand : le 8 décembre à 18 Heures

Où : Maison des Cultures du Monde, 101 Bvd Raspail, 75006 Paris

Quoi : des conférences et des films

L’Inde à l’honneur

L’un des temps forts de Sorosoro en 2011 est son implantation en Inde, avec la création du Sorosoro Trust, une fondation de droit indien. Pour saluer ces nouveaux horizons, la manifestation sera largement consacrée à ce pays riche de près de 1000 langues.

Au programme, entre autres :

- la romancière Irène Frain, qui a beaucoup écrit sur l’Inde, et dont le dernier livre, La forêt des 29, porte sur la communauté des Bishnoï.

- la grande linguiste indienne Anvita Abbi, connue notamment pour avoir documenté la langue bô des îles Andaman, dont la dernière locutrice s’est éteinte en 2010.

- le film indien Yarwng, une histoire d’amour tournée dans une langue tribale, le kokborok. Inédit en France et primé dans plusieurs festivals.

yarwng

Mais aussi la Nouvelle-Calédonie et la Guyane

Cette année 2011 est l’année des Outre-mer, et Sorosoro a filmé en Guyane pour documenter une langue amérindienne, le kali’na, et en Nouvelle-Calédonie pour 3 langues kanak, le xârâcùù, le xârâgurè et le haméa, ces deux dernières étant très sérieusement menacées avec leurs quelques centaines de locuteurs.

… et le Sénégal

Les deux derniers tournages au Sénégal ont permis de documenter les langues baynunk, laala, bassari et menik. Le résultat : des images magnifiques et des contes à rire ou à pleurer… et à découvrir le 8 décembre !

Une langue meurt tous les quinze jours

Sur les 6 000 à 7 000 langues parlées à travers le monde, les scientifiques estiment que plus de la moitié pourrait s’éteindre au cours de ce siècle. Avec elles, ce sont des pans entiers de culture et de connaissances qui vont disparaitre à tout jamais si rien n’est fait pour les préserver. Le compte à rebours a commencé !

Qu’est-ce que Sorosoro ?

Sorosoro envoie des équipes de tournage sur le terrain, avec des linguistes et des anthropologues, pour filmer la tradition orale de ces peuples avant qu’il ne soit trop tard. Depuis janvier 2009, ce sont déjà des centaines d’heures d’images et de sons qui ont été ainsi collectés.

Et pour sensibiliser le grand public à ces enjeux, le site www.sorosoro.org, disponible en français, anglais et espagnol, propose des dizaines de vidéos, des centaines de pages de textes, des cartes localisant 5500 langues à travers le monde, un quizz etc.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>